More
    - Advertisement - spot_img
    Accueildroits humainsLa crise israélo-palestinienne a « atteint un niveau de déshumanisation sans précédent...

    La crise israélo-palestinienne a « atteint un niveau de déshumanisation sans précédent » : expert indépendant en matière de droits

    Dans une interview accordée à UN News, l’ONU Conseil des droits de l’hommeFrancesca Albanese, experte désignée, a déclaré qu’il était « impossible de décrire la douleur et la souffrance que les Israéliens subissent à cause de ce qui leur est arrivé… parce qu’il n’y a pas seulement ceux qui ont été tués, ceux qui ont été pris en otage, mais il y a toute une population complètement ébranlée ».

    Mais décrivant les paroles du chef de l’ONU au Conseil de sécurité mardi dernier quand il a noté que les attaques brutales des combattants du Hamas du 7 octobre « ne se sont pas produites dans le vide » car elles sont « courageuses », a-t-elle souligné. Les Gazaouis ont « déjà subi cinq guerres meurtrières… au cours de la période où Israël a déclaré un blocus illégal sur la bande de Gaza, piégeant 2,2 millions de personnes. personnes.”

    Et depuis le 7 octobre, « ils ont été bombardés de manière imprudente avec en moyenne 6 000 bombes lancées par semaine », a-t-elle ajouté.

    Protéger les enfants

    Plus de 7 700 Palestiniens ont été tués depuis le début de la campagne de bombardements israéliens, et plus de 19 740 ont été blessés. dit le Bureau de coordination de l’aide des Nations Unies (OCHA) samedi, selon le ministère de la Santé dirigé par le Hamas à Gaza.

    Fonds pour l’enfance UNICEF signalé plus tôt au cours de la semaine où près de 2 400 enfants figuraient parmi les morts à Gaza, les femmes et les enfants représentant 66 pour cent des victimes.

    « Toutes les écoles ont été ciblées d’une manière ou d’une autre », a déclaré Mme Albanese.

    « Les écoles ont été touchées par le les bombardements, “Les hôpitaux ont été touchés par les bombardements” et le blocus a été renforcé. “Les dirigeants israéliens, d’une manière ou d’une autre, accusent et tiennent tous les Palestiniens de Gaza pour responsables et punissent tous les Palestiniens de Gaza pour ce que le Hamas et d’autres groupes militaires ont fait.” l’avons fait », a-t-elle ajouté.

    Les personnes en deuil assistent aux funérailles des personnes décédées suite aux frappes israéliennes à Gaza.

    Puissance occupante

    L’expert indépendant des droits de l’homme a également critiqué l’occupation continue des terres palestiniennes par Israël et les mauvais traitements infligés aux Palestiniens.

    « Nous parlons d’une puissance occupante. Israël est une puissance occupante vis-à-vis des Palestiniens. Il n’existe pas d’État palestinien indépendant et souverain », a déclaré Mme Albanese.

    « L’occupation a été un moyen de coloniser, de brutaliser, d’arrêter et de détenir arbitrairement et de procéder à des exécutions sommaires contre le peuple palestinien. »

    L’occupation a été le moyen de coloniser, de brutaliser, d’arrêter et de détenir arbitrairement et de procéder à des exécutions sommaires contre le peuple palestinien.

    Elle a critiqué la communauté internationale pour ne pas faire davantage pour mettre fin à l’occupation illégale.

    « La communauté internationale a-t-elle jamais mis fin à cette illégalité prolongée ? Non. C’est pourquoi je continue à dire que la communauté internationale porte une très grande responsabilité dans la catastrophe qui se déroule actuellement.»

    Droit de légitime défense

    L’expert en droits a souligné qu’Israël et la Palestine conservent le droit de se défendre militairement, même si cette réponse doit rester proportionnelle à la menace perçue.

    « Il y a eu une incursion sur le territoire israélien qui a entraîné la mort et la brutalisation de civils israéliens, de sorte que les incursions ont dû être repoussées », a déclaré Mme Albanese.

    Elle a fait valoir qu’une fois l’attaque repoussée avec succès, les bombardements ultérieurs de cibles à Gaza constituent des violations du droit international.

    « Ce que fait Israël est considéré par certains États membres comme une légitime défense, ce qui n’est pas le cas. Car comment peut-il s’agir d’autodéfense, de bombardements, de bombardements en tapis sur une population entière avec un objectif très opaque et vague d’éradication du Hamas ?

    Droit de résistance

    Le droit de résister est garanti par le droit international, même si cette résistance a des limites. L’expert en droits de l’homme a souligné que, malgré le droit des Palestiniens à résister à l’occupation israélienne, l’attaque du Hamas contre des civils violait le droit à la résistance.

    « La résistance a des règles et des limites, et ce sont les mêmes que celles qui s’appliquent à toutes les parties belligérantes. Ainsi, chaque acteur engagé dans la résistance devient responsable du choix des actions et des méthodes d’engagement. Et tuer des civils n’est jamais autorisé par le droit international.

    De vastes destructions ont été causées par les frappes aériennes israéliennes dans le nord de Gaza.

    Des cibles légitimes ?

    Mme Albanese a critiqué la déshumanisation continue des civils palestiniens par le gouvernement israélien.

    Comment tenir un nouveau-né responsable ?

    « Cela se manifeste dans les déclarations de divers dirigeants politiques israéliens qui ont qualifié les Palestiniens d’animaux humains, méritant le traitement qu’ils reçoivent parce qu’ils sont tous responsables de ce que fait le Hamas, sinon ils se seraient révoltés contre le Hamas. Comme si cela n’était pas arrivé », a-t-elle déclaré.

    “[Israeli politician] Naftali Bennett a déduit qu’il n’y avait pas de civils à Gaza et que même les bébés devenaient une cible légitime. Comment est-ce possible ? Comment est-ce possible ? Comment pouvez-vous tenir un nouveau-né responsable ?

    Échecs internationaux

    La communauté internationale n’a pas réussi à fournir un soutien adéquat pour mettre fin aux hostilités entre Israël et la Palestine, a soutenu Mme Albanese.

    « Ce que la communauté internationale avait l’occasion de faire, pour une fois, c’était de montrer son soutien aux peuples israélien et palestinien. Ce que les Israéliens ont enduré le 7 octobre est horrible, et en même temps, la communauté internationale a raté l’occasion d’agir avec sagesse et impartialité, vis-à-vis des deux pays, d’une manière qui pourrait être considérée comme conduisant à la paix. .»

    Elle a également critiqué les pays occidentaux pour leur soutien indéfectible à Israël malgré ses violations des droits humains.

    Vous pouvez être solidaires des Palestiniens tout en condamnant les atrocités commises par le Hamas. Ceci est nécessaire.

    « Les pays occidentaux, à quelques exceptions près, se sont ralliés à Israël, soutenant essentiellement ce que fait Israël, l’autodéfense. Ce que fait Israël doit être conforme aux normes internationales. [law]. Mais ce n’est pas.”

    Mme Albanese a également appelé le monde arabe à condamner le ciblage de cibles civiles par le Hamas tout en continuant à exprimer son soutien à la Palestine.

    « Il y a une énorme mobilisation dans le monde arabe en solidarité avec les Palestiniens. Dans le même temps, je veux dire aux habitants du monde arabe que vous pouvez être solidaires des Palestiniens tout en condamnant les atrocités commises par le Hamas. Ceci est nécessaire.”

    «Beaucoup de gens vont encore mourir»

    Le Rapporteur spécial a déploré la situation, affirmant que beaucoup d’autres mourraient si rien n’était fait pour mettre immédiatement fin au conflit.

    Je compatis pour leur présent, mais je crains aussi pour l’avenir, pour les Palestiniens et les Israéliens.

    « Beaucoup plus de personnes vont mourir en Palestine, dans les territoires palestiniens occupés, c’est certain. Cela ne va pas s’arrêter et les intentions génocidaires doivent être combattues.

    « Je crains vraiment ce que les Palestiniens vont affronter, et je crains également pour l’avenir de ces deux personnes. Je compatis pour leur présent, mais j’ai aussi peur pour l’avenir, pour les Palestiniens et les Israéliens.

    Experts indépendants

    Des rapporteurs spéciaux et d’autres experts indépendants en matière de droits font partie du Procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme, travaillent sur une base bénévole et non rémunérée, ne font pas partie du personnel de l’ONU et travaillent indépendamment de tout gouvernement ou organisation.

    Source link

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img