More
    - Advertisement - spot_img
    AccueilAfriqueLa structure du système politique gambien : comprendre les fondements

    La structure du système politique gambien : comprendre les fondements

    La structure du système politique gambien : comprendre les fondements

    Introduction

    La Gambie est un pays d’Afrique de l’Ouest qui possède une structure politique unique. Comprendre les fondements de son système politique est essentiel pour appréhender son fonctionnement et son évolution. Cet article présentera la structure du système politique gambien, en mettant en évidence ses caractéristiques principales et en analysant les enjeux qui y sont associés.

    La Gambie : un régime présidentiel

    La Gambie est une république présidentielle où le président est à la fois le chef de l’État et le chef du gouvernement. Le président est élu au suffrage universel pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. Il est responsable de la conduite de la politique intérieure et extérieure du pays, ainsi que de la nomination des ministres et de la gestion du gouvernement.

    Le président détient un pouvoir exécutif étendu, ce qui lui confère une grande influence sur les décisions politiques. Il peut promulguer des lois, nommer des fonctionnaires et commander les forces armées. Cependant, cette concentration de pouvoir a souvent été critiquée pour son manque de contrôle et de séparation des pouvoirs.

    Le système législatif gambien

    Le système législatif gambien est bicaméral, composé de l’Assemblée nationale et du Conseil des États. L’Assemblée nationale est l’organe législatif principal, composé de 58 membres élus au suffrage universel pour un mandat de cinq ans. Le Conseil des États, quant à lui, est composé de membres nommés par le président, les conseils régionaux et d’autres organismes.

    Les principales fonctions de l’Assemblée nationale sont de voter les lois, de contrôler l’action du gouvernement et de représenter les intérêts des citoyens. Cependant, il est important de noter que le parti au pouvoir détient souvent une majorité écrasante à l’Assemblée nationale, ce qui limite la capacité de l’opposition à influencer les décisions politiques.

    La justice en Gambie

    Le pouvoir judiciaire en Gambie est indépendant du pouvoir exécutif et législatif. La Cour suprême est l’organe judiciaire le plus élevé du pays, chargé d’interpréter la Constitution et de trancher les litiges constitutionnels. Elle est composée du juge en chef et de plusieurs juges nommés par le président.

    Cependant, l’indépendance de la justice en Gambie a souvent été remise en question. Sous le régime de l’ancien président Yahya Jammeh, de nombreuses violations des droits de l’homme ont été signalées, notamment des détentions arbitraires, des tortures et des exécutions extrajudiciaires. Depuis son départ en 2017, des réformes ont été engagées pour renforcer l’indépendance du système judiciaire et garantir l’accès à la justice pour tous les citoyens.

    Les enjeux politiques en Gambie

    La Gambie fait face à plusieurs défis politiques majeurs. Tout d’abord, la consolidation de la démocratie et le renforcement des institutions sont des enjeux clés. L’élection présidentielle de 2016 a marqué une transition démocratique importante, mais des efforts supplémentaires sont nécessaires pour consolider les acquis et garantir des élections libres et équitables.

    En outre, la question des droits de l’homme et de la justice reste un défi important. Les violations passées doivent être confrontées et les responsables tenus pour compte. La mise en place de réformes judiciaires et la promotion des droits de l’homme sont essentielles pour rétablir la confiance des citoyens dans le système politique.

    Conclusion

    La structure du système politique gambien repose sur un régime présidentiel, avec un président doté de pouvoirs étendus. Le système législatif est bicaméral, mais l’opposition est souvent limitée par une majorité écrasante du parti au pouvoir. L’indépendance du pouvoir judiciaire a été remise en question dans le passé, mais des réformes sont en cours pour renforcer l’État de droit.

    La Gambie fait face à des enjeux politiques importants, notamment la consolidation de la démocratie et la promotion des droits de l’homme. La mise en place de réformes judiciaires et le renforcement des institutions sont nécessaires pour garantir un système politique juste et équitable pour tous les Gambiens.

    Photo credit: Pixabay

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img