More
    - Advertisement - spot_img
    AccueilAidAugmentation des intimidations et de la violence des colons en Cisjordanie, prévient...

    Augmentation des intimidations et de la violence des colons en Cisjordanie, prévient OCHA

    La violence des colons israéliens a considérablement augmenté, passant d’une moyenne déjà élevée de trois incidents par jour en 2023 à sept par jour aujourd’hui, selon au Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OHCA).

    Au cours de cette période, OCHA a enregistré 171 attaques de colons contre des Palestiniens, entraînant 26 incidents différents faisant des victimes, des dommages à 115 propriétés palestiniennes et une trentaine d’incidents signalés faisant à la fois des dégâts matériels et des victimes.

    Les cas de harcèlement, d’intrusion et d’intimidation ne sont pas inclus dans les rapports, bien qu’ils augmentent eux aussi la pression sur les Palestiniens pour qu’ils quittent leurs terres, a noté le Bureau.

    Un nombre croissant de colons israéliens se sont installés sur les terres de Cisjordanie, occupées par Israël depuis 1967, sapant ainsi une solution potentielle à deux États à ce conflit de longue date, dans lequel deux États vivent pacifiquement côte à côte.

    Restrictions d’accès

    Les restrictions d’accès, généralement imposées par les autorités israéliennes, se sont également intensifiées dans toute la Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est. Ces problèmes sont particulièrement graves dans les zones proches des colonies israéliennes et dans ce qu’on appelle la « zone de couture » ; la zone palestinienne isolée par la barrière israélienne de 712 kilomètres de long en Cisjordanie.

    Les colons ont également imposé des restrictions de mouvement, a déclaré OCHA, bloquant les routes d’accès aux communautés palestiniennes, limitant leur accès aux services essentiels et aux moyens de subsistance. Dans certains cas, les colons ont également endommagé les ressources en eau dont dépendent les communautés d’éleveurs.

    Les services d’aide humanitaire, notamment en matière de santé et d’éducation, ont également dû être interrompus depuis l’intensification des restrictions, a ajouté OCHA.

    Utilisation d’armes à feu

    Le Bureau a également noté l’utilisation d’armes à feu pour intimider les Palestiniens, avec plus d’un incident sur trois lié aux colons depuis le 7 octobre impliquant des colons utilisant des armes à feu pour menacer les Palestiniens, notamment en ouvrant le feu.

    Le 12 octobre, huit ménages, comprenant 51 personnes, ont été déplacés de la communauté d’éleveurs de Shihda WaHamlan à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, après que des colons les ont menacés sous la menace d’une arme, leur disant qu’ils les tueraient et mettraient le feu à leurs tentes pendant la nuit, selon OCHA.

    « Soutien actif » aux forces israéliennes

    Il ajoute que dans près de la moitié des cas, les forces de sécurité israéliennes « ont accompagné ou soutenu activement » les assaillants.

    Bon nombre de ces derniers incidents ont été suivis d’affrontements entre les forces israéliennes et les Palestiniens, au cours desquels trois Palestiniens ont été tués et des dizaines d’autres blessés. Fin octobre, huit Palestiniens ont été tués directement par les colons, a noté le Bureau.

    Des dommages ou des destructions ont été causés à 24 structures résidentielles, 40 structures utilisées à des fins agricoles, 67 véhicules et plus de 400 arbres et jeunes arbres.

    Source link

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img