More
    - Advertisement - spot_img
    AccueilAidDes familles déplacées déracinées par de graves inondations dans la Corne de...

    Des familles déplacées déracinées par de graves inondations dans la Corne de l’Afrique

    Les inondations ont été causées par de fortes pluies persistantes et font suite à la sécheresse la plus longue et la plus grave jamais enregistrée, dont les impacts se font encore sentir par des millions de personnes dans la région.

    Parmi les les plus grands besoins sont de la nourriture, des abris d’urgence, des ustensiles de cuisine, des couvertures, de l’eau potable et des services d’hygiène. Les familles vivant dans des zones sujettes aux inondations ont également besoin d’une aide urgente pour s’installer sur des terrains plus élevés.

    Dégâts, destructions et noyades

    Plus de 795 000 déplacements ont été enregistrés rien qu’en Somalie, où bon nombre des personnes déracinées avaient déjà été contraintes de fuir le conflit et la sécheresse.

    « Les maisons ont été considérablement endommagées ou détruites et, dans certaines localités, les gens se réfugient sous les arbres sur les hauteurs. Il y a aussi des rapports tragiques de noyades », a déclaré HCR Le porte-parole William Spindler, s’exprimant à Genève.

    Des crues soudaines dans la région Somali en Éthiopie ont touché plus d’un demi-million de personnes et plus de 20 personnes sont mortes, selon les autorités.

    Près de 40 000 familles, y compris celles qui cherchent à se protéger du conflit en cours en Somalie voisine, sont également en fuite.

    Un coup de main

    M. Spindler a déclaré que 213 000 réfugiés répartis dans cinq camps ont également souffert. Près de 1 000 familles ont perdu leur abri, a-t-il ajouté, soulignant que l’eau potable et l’eau potable sont rares. L’accès aux services de santé a également été entravé.

    « Malgré ces difficultés, de nombreux réfugiés ont apporté de généreuses contributions pour soutenir les membres des communautés d’accueil qui ont également été touchées par les fortes pluies », a-t-il déclaré.

    Parallèlement, quelque 25 000 personnes vivant dans les camps de réfugiés de Dadaab, dans le nord-est du Kenya, ont également été touchées, nombre d’entre elles cherchant refuge dans les écoles du complexe ou dans les communautés voisines. Certains réfugiés accueillent également les nouveaux déplacés dans leurs maisons, ce qui entraîne une surpopulation.

    « Les routes inondées ont entravé la circulation des personnes, rendant particulièrement difficile l’accès aux services pour les personnes vulnérables, notamment pour les femmes enceintes, qui souhaitent se rendre à l’hôpital », a déclaré M. Spindler.

    Cent autres familles du camp de Kakuma, dans le nord-ouest du Kenya, ont également été contraintes de déménager en raison de l’érosion massive des sols provoquée par les pluies.

    Bétail et revenus perdus

    M. Spindler a noté que les moyens de subsistance ont également été « gravement affectés » par les inondations. Il a donné l’exemple d’un endroit du sud de l’Éthiopie, où plus de 65 pour cent des terres seraient désormais sous l’eau.

    « Entre-temps, plus de 1 000 têtes de bétail sont mortes et 1 000 hectares de cultures supplémentaires ont été anéantis dans la région Somali, risquant d’aggraver une situation alimentaire déjà désastreuse », a-t-il ajouté.

    Il a également exprimé de graves préoccupations concernant l’assainissement. Des centaines de latrines communes ont été endommagées, exposant les personnes à des risques de maladies infectieuses, notamment le choléra. De nombreuses routes ont été détruites, ce qui a eu un impact sur l’accès aux soins de santé et à d’autres services essentiels.

    L’ONU soutient les familles

    Le HCR et ses partenaires distribuent des articles de secours aux familles nouvellement déplacées, notamment des kits de dignité pour les femmes et les filles. Les ménages reçoivent également une aide en espèces pour acheter des matériaux de construction destinés à réparer ou renforcer les abris, et des sacs de sable ont été fournis pour protéger les personnes des eaux de crue.

    Cependant, l’agence des Nations Unies a souligné la nécessité d’un soutien urgent des donateurs pour fournir assistance et protection et pour sauver des vies alors que les pluies continuent.

    Source link

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img