More
    - Advertisement - spot_img
    AccueilAfriqueLe fonctionnement du système politique nigérian : une perspective historique

    Le fonctionnement du système politique nigérian : une perspective historique

    Le fonctionnement du système politique nigérian : une perspective historique

    Introduction

    Le Nigéria, pays situé en Afrique de l’Ouest, est le pays le plus peuplé du continent africain et l’un des plus importants sur le plan politique. Son système politique, bien que complexe, a évolué au fil du temps, influencé par des facteurs historiques et culturels. Dans cet article, nous examinerons le fonctionnement du système politique nigérian en mettant l’accent sur sa perspective historique.

    Le système politique nigérian : une structure fédérale

    Le Nigéria adopte un système politique de type fédéral, où le pouvoir est partagé entre le gouvernement central et les différents États fédérés. Cette structure fédérale a été mise en place lors de l’indépendance du pays en 1960, dans le but de garantir une représentation équitable des différentes ethnies et régions du pays.

    Le gouvernement central est composé de trois branches : le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Le pouvoir exécutif est exercé par le président, élu au suffrage universel pour un mandat de quatre ans. Le pouvoir législatif est exercé par l’Assemblée nationale, composée de deux chambres : la Chambre des représentants et le Sénat. Quant au pouvoir judiciaire, il est indépendant des deux autres pouvoirs et est chargé de rendre justice.

    Le fonctionnement du système politique nigérian : une perspective historique

    Pour comprendre le fonctionnement actuel du système politique nigérian, il est important de se pencher sur son passé historique. Le Nigéria a connu plusieurs périodes de régimes militaires depuis son indépendance, qui ont eu un impact significatif sur son système politique.

    Dans les années qui ont suivi l’indépendance, le Nigéria a été gouverné par une série de gouvernements civils, mais ces régimes ont été instables et marqués par des conflits ethniques. En 1966, un coup d’État militaire a renversé le gouvernement civil, entraînant une période de dictature militaire qui a duré jusqu’en 1979.

    En 1979, le Nigéria a retrouvé un gouvernement civil avec l’élection du président Shehu Shagari. Cependant, cette période a été de courte durée, car en 1983, un autre coup d’État militaire a renversé le gouvernement civil. Ce n’est qu’en 1999 que le Nigéria est revenu à un gouvernement civil stable, marquant le début de la Quatrième République.

    Depuis lors, le Nigéria a connu des élections régulières et une alternance pacifique au pouvoir. Cependant, le système politique nigérian reste confronté à des défis persistants, tels que la corruption, les inégalités socio-économiques et les tensions entre les différentes régions et ethnies du pays.

    Le système politique nigérian et les enjeux actuels

    Le système politique nigérian est confronté à de nombreux enjeux actuels qui ont un impact sur son fonctionnement. La corruption reste l’un des problèmes majeurs auxquels le pays est confronté. Elle est présente à tous les niveaux de la société et entrave le développement économique et social du pays.

    De plus, les inégalités socio-économiques persistent, avec une grande partie de la population vivant dans la pauvreté. Cette situation crée des tensions sociales et politiques, qui peuvent avoir des répercussions sur la stabilité du pays.

    En outre, les tensions ethniques et régionales demeurent un défi majeur pour le système politique nigérian. Le pays est composé de plus de 250 groupes ethniques, chacun ayant ses propres intérêts et revendications. Cette diversité ethnique peut parfois entraîner des conflits et des rivalités, ce qui rend difficile la gouvernance et la prise de décisions politiques.

    Conclusion

    Le système politique nigérian, malgré ses défis, a connu des avancées significatives depuis son indépendance. Le passage d’une dictature militaire à un gouvernement civil stable est un exemple de progrès réalisé. Cependant, des problèmes persistants tels que la corruption, les inégalités socio-économiques et les tensions ethniques continuent de peser sur le fonctionnement du système politique. Pour assurer un avenir prospère, le Nigéria devra relever ces défis et promouvoir une gouvernance transparente et inclusive.

    Photo credit: Pixabay

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img