More
    - Advertisement - spot_img
    AccueilNewsConcert au parlement européen : Omar Harfouch joue sa nouvelle composition pour...

    Concert au parlement européen : Omar Harfouch joue sa nouvelle composition pour la paix dans le monde

    Événement ce mardi soir à la commission européenne de Bruxelles. Omar Harfouch, qui a fait parler de lui ces dernières semaines suite à son rachat du magazine Entrevue, a montré qu’il avait plusieurs cordes à son arc. Président honoraire de l’Organisation pour le Dialogue et la Diversité, l’homme d’affaires, également pianiste-compositeur, a joué son tout nouveau morceau de musique qu’il a spécialement composé pour un appel à la paix dans le monde. Un morceau d’ailleurs intitulé « Sauvez une vie, vous sauvez l’humanité », en référence à une célèbre phrase mentionnée dans la Torah et dans le Saint Coran.

    Le concert s’est déroulé dans la salle principale de la Commission européenne, lors d’une soirée musicale organisée à la veille du sommet européen qui réunit tous les dirigeants européens, dont le président français Emmanuel Macron, afin de prendre des décisions cruciales concernant l’avenir de l’Ukraine et la situation au Proche-Orient.

    Au cours de sa prestation, Omar Harfouch a lu la sourate Al-Ma’idah 32 : ” Le Tout-Puissant dit : et celui qui sauve une vie, c’est comme s’il avait sauvé toute l’humanité “, devant des responsables et décideurs européens, le tout sous le parrainage du commissaire européen Oliviér Várhelyi.

    Durant la lecture de cette sourate, le public avait le visage surpris en entendant le Saint Coran, qui pour la première fois était lu à l’intérieur du bâtiment de la Commission européenne.

    Très impliqué dans son combat pour la paix, Omar Harfouch a demandé aux responsables politiques de lui promettre une chose : qu’ils sauveraient chacun une vie après avoir entendu sa musique, composée pour l’occasion.

    La nouvelle œuvre musicale du compositeur était composée de deux parties symbolisant les divisions du monde actuel : la première, qui raconte une vie pleine et heureuse, remplie d’amour et de tolérance. La seconde, qui fait état d’une vie de tristesse, de destruction, de peur, de perte de sécurité et d’espoir. Et qui pose une question cruciale : dans quel monde veut-on vivre : le premier ou le second ?

    Dès la fin de la première partie, jouée au piano avec l’orchestre, l’audience a chaleureusement applaudit les musiciens. À la fin de la seconde partie, le public était debout, certaines personnes dans l’assistance ne pouvant contenir quelques larmes… Le succès a été tel qu’Omar Harfouch et son orchestre ont été immédiatement sollicités par les ambassadeurs présents dans la salle pour jouer cette composition dans toutes les villes européennes.

    À noter que durant ce concert, Omar Harfouch était accompagné de sa violoniste attitrée, l’Ukrainienne Anna Bondarenko, et d’un orchestre de quinze musiciens issus de différentes nationalités : française, belge, syrienne, ukrainienne et macédonienne.

    C’était aussi la première fois qu’un concert de musique classique avait lieu dans un bâtiment officiel de la Commission européenne à Bruxelles.

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img