More
    - Advertisement - spot_img
    Accueildroits humainsDéfendre les libertés et tenir la promesse des droits de l'homme, exhorte...

    Défendre les libertés et tenir la promesse des droits de l’homme, exhorte le chef de l’ONU

    Dans un message vidéo à un événement de haut niveau À l’occasion du 75e anniversaire de la Déclaration, M. Guterres a rappelé que le document historique présentait une « lueur d’espoir » pour l’humanité et un modèle pour les libertés fondamentales.

    « Alors que nous célébrons ce 75e anniversaire, j’appelle chaque État membre à saisir cette opportunité, ainsi que le Sommet du futur de l’année prochaine, pour renforcer leur engagement envers les valeurs et les principes de la Déclaration universelle », a-t-il exhorté.

    « Efforçons-nous de défendre et de promouvoir les droits de l’homme, la liberté et l’égalité – pour tous. Ensemble, nous pouvons réaliser la promesse du déclaration universelle des droits de l’Homme,” il a dit.

    Des engagements concrets

    Le événement de deux joursà Genève les 11 et 12 décembre, organise deux séances d’annonces de contributions clés permettant aux nations d’annoncer des engagements concrets pour faire progresser la protection des droits de l’homme.

    Dans les segments intitulés « Voix pour la défense des droits de l’homme », les participants devraient partager leurs témoignages et leurs points de vue sur l’impact de la DUDH. Des tables rondes auront également lieu avec des experts examinant les défis et envisageant la voie à suivre en matière d’universalité et d’indivisibilité des droits de l’homme et la manière de renforcer le système des droits de l’homme.

    Un segment des dirigeants avec les chefs d’État se tiendra mardi, suivi de tables rondes sur la paix et la sécurité, les technologies numériques, le climat et l’environnement, ainsi que le développement et l’économie.

    Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. (déposer)

    Des échecs, malgré les progrès

    S’exprimant également lors de l’ouverture, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Volker Türk, a déclaré que si la Déclaration universelle a été une source de progrès sociétaux transformateurs à travers le monde, les 75 dernières années ont également été marquées par « de nombreux échecs dans le respect des droits de l’homme ».

    « Mes pensées vont aux millions de personnes qui souffrent de manière insupportable dans le territoire palestinien occupé, notamment à Gaza, et en Israël ; au Soudan ; Ukraine; Birmanie ; et bien d’autres endroits », a-t-il déclaré.

    M. Türk a reconnu les diverses racines de la DUDH, y compris la réaction du monde face aux horreurs de l’Holocauste, la révolution haïtienne, « les profondes valeurs africaines d’interdépendance, de coopération et de responsabilité collective » et le principe islamique de zakatou le partage compatissant, entre autres.

    L’universalité de la Déclaration en fait un guide pour résoudre les défis les plus urgents du monde, a déclaré le chef des droits de l’ONU de l’ONU, et son anniversaire est un appel à l’action pour travailler ensemble et fonder toutes les décisions « sur la valeur intrinsèque et égale de chaque vie humaine ».

    “Le fil qui nous tisse”

    Pendant ce temps, dans leurs messages commémoratifs respectifs pour la journée de dimanche Journée des droits de l’hommeDennis Francis, président de l’Assemblée générale des Nations Unies, et Paula Narváez, présidente du Conseil économique et social, ont également réitéré l’importance de la Déclaration universelle.

    « Les droits de l’homme sont le fil qui nous tisse… alors que nous marquons fièrement #HumanRights75, nous réaffirmons notre engagement inébranlable envers les principes qui y sont consacrés », a écrit M. Francis sur X, anciennement Twitter.

    Mme Narváez a rappelé les paroles du champion anti-apartheid et ancien président de l’Afrique du Sud Nelson Mandela : « nier aux gens leurs droits humains, c’est remettre en question leur humanité même ».

    « Plaçons l’humanité au cœur de nos actions et unissons-nous pour respecter, protéger et réaliser les droits de l’homme pour chacun, partout », a-t-elle exhorté.

    Journée des droits de l’homme

    Observé chaque année le 10 décembre, Journée des droits de l’homme marque l’adoption en 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

    L’Assemblée a proclamé ce document historique comme « une norme commune à atteindre pour tous les peuples et toutes les nations », vers laquelle les individus et les sociétés devraient « s’efforcer par des mesures progressistes, nationales et internationales, d’assurer leur reconnaissance et leur respect universels et effectifs ».

    La DUDH énonce un large éventail de droits et libertés fondamentaux auxquels nous avons tous droit. Elle garantit les droits de chaque individu partout, sans distinction fondée sur la nationalité, le lieu de résidence, le sexe, l’origine nationale ou ethnique, la religion, la langue ou tout autre statut.

    Bien qu’elle ne soit pas un document contraignant, la Déclaration a inspiré plus de 60 instruments des droits de l’homme qui constituent ensemble une norme internationale en matière de droits de l’homme

    Source link

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img