More
    - Advertisement - spot_img
    AccueilAidLe Forum mondial sur les réfugiés se termine sur des promesses audacieuses...

    Le Forum mondial sur les réfugiés se termine sur des promesses audacieuses et des solutions pour les personnes déplacées

    S’exprimant à la clôture du Forum mondial sur les réfugiés, le Secrétaire général a déclaré que la protection et l’aide aux personnes les plus vulnérables étaient « une obligation partagée par toute l’humanité ».

    Il s’exprimait après trois jours d’activités intensives visant à trouver des solutions et à établir des partenariats, au cours desquelles de multiples parties prenantes ont pris des engagements susceptibles de générer « un éclat de lumière » pour les millions de personnes déplacées dans le monde.

    M. Guterres a souligné que les ressources destinées à soutenir les réfugiés sont « soumises à une pression énorme », en particulier dans les pays du Sud qui supportent une part disproportionnée du fardeau.

    Il a noté que cela avait été une année de « division politique intense, de conflits et de catastrophe climatique » ce qui a poussé un nombre record de personnes à fuir.

    « Du Sahel à l’Afghanistan, en passant par la Syrie et le Yémen – en passant par la RDC, le Myanmar et la Somalie – jusqu’à la dévastation totale à laquelle nous assistons à Gaza », a-t-il souligné, les « cauchemars humanitaires » ont créé et exacerbé le déplacement de 114 millions de personnes au cours de l’année. , dont 36 millions de réfugiés.

    Espoirs et rêves

    M. Guterres a demandé de ne pas oublier que les statistiques représentent des personnes réelles avec des espoirs et des rêves légitimes : des femmes et des hommes dotés de compétences et d’idées, des enfants ayant des projets et des ambitions.

    Ce sont des personnes, a-t-il souligné, qui ont les mêmes droits à la sécurité, à la nourriture, à l’eau, à un abri et à la dignité.

    Et comme les réfugiés méritent toutes les chances d’avoir un avenir meilleur, la protection et le soutien ne devraient pas être une loterie ou un fardeau disproportionné qui incombe à quelques pays et communautés en fonction de leur géographie.

    “C’est une obligation partagée par toute l’humanité”, a-t-il déclaré dans son discours.

    M. Guterres a salué les engagements pris par les parties prenantes, affirmant que ils « redonnent vie à la grande promesse du Pacte mondial sur les réfugiés » non seulement pour soutenir les réfugiés, mais aussi pour alléger la pression sur les pays d’accueil et s’attaquer aux problèmes systémiques qui poussent les gens à fuir en premier lieu.

    Le Forum mondial sur les réfugiés conclut ses travaux au centre Palexpo à Genève.

    Des engagements pour le bien commun

    Parmi les principales promesses faites figuraient des engagements à réinstallation et parrainage communautaire.

    États convenu de réinstaller un million de réfugiés d’ici 2030, soutenu par un nouveau fonds de parrainage mondial. Ce fonds vise à aider trois millions de réfugiés supplémentaires à accéder à des pays tiers grâce à des programmes innovants de parrainage communautaire.

    Participation des réfugiés a occupé le devant de la scène, avec plus de 100 organisations engagées à promouvoir un engagement significatif en incluant les réfugiés dans les conseils d’administration et en les impliquant dans les décisions qui ont un impact direct sur leur vie.

    Cette décision est considérée comme une étape cruciale vers la reconnaissance et la valorisation des perspectives et contributions précieuses des personnes déplacées.

    Garanties en ligne

    Des entreprises technologiques de premier plan, dont Google et Meta, uni leurs forces pour produire un Protection numérique gage. Cet engagement implique de consacrer des ressources accrues pour comprendre, traiter et prévenir la désinformation et les discours de haine visant les communautés de personnes déplacées et apatrides.

    La collaboration vise à renforcer les réponses humanitaires et à garantir la sécurité et le bien-être des personnes touchées.

    Les États à l’avant-garde consolidation de la paix Dans leurs efforts, notamment la Colombie, l’Égypte et la Norvège, soutenus par le Département des affaires politiques et de consolidation de la paix des Nations Unies, se sont engagés à collaborer avec les pays d’origine. L’objectif est de s’attaquer aux causes profondes des déplacements et de faciliter les retours en toute sécurité en promouvant la paix et le développement économique.

    Faire face à une augmentation alarmante du risque de trafic ainsi que de considérer alternatives à la détention des enfants Siobhán Mullally, la rapporteuse spéciale des Nations Unies – ou experte indépendante en matière de droits – sur la traite des personnes, a annoncé un engagement soutenu par le HCR.

    Il vise à renforcer les mécanismes de protection, en atténuant le risque de traite des réfugiés et des migrants. Simultanément, il y a eu un engagement à trouver des alternatives pour mettre fin à la détention des enfants réfugiés, demandeurs d’asile et migrants.

    Associer « le courage et la résilience » des réfugiés

    « En nous ralliant aux besoins des réfugiés lors de ce Forum, vous fournissez tous un éclat de lumière dans ce qui a été une année sombre et troublante», le Secrétaire général de l’ONU a résumé le travail du Forum, encourageant ses participants à « continuer à faire correspondre le courage et la résilience de chaque réfugié avec notre propre engagement indéfectible à les aider à reconstruire leur vie dans la sécurité et la dignité ».

    Source link

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img