More
    - Advertisement - spot_img
    Accueildroits humainsHistoires des archives de l'ONU : le coup de pouce de Stevie Wonder...

    Histoires des archives de l’ONU : le coup de pouce de Stevie Wonder pour la Journée mondiale du braille

    « Pourtant, sur des millions de publications chaque année, moins de cinq pour cent sont mises à disposition dans des formats accessibles aux personnes malvoyantes dans les pays en développement », a-t-il ajouté.

    La superstar mondiale, qui a perdu la vue peu après sa naissance, a été désignée Messager de la paix en 2009, en mettant l’accent sur les personnes handicapées. Il a plaidé pour l’adoption du Traité de Marrakech de l’OMPI faciliter l’accès aux œuvres publiées aux personnes aveugles, malvoyantes ou ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés.

    « Une personne voyante ne signifie pas qu’elle doit être aveugle aux problèmes du monde que nous devons réparer », a-t-il déclaré.

    Stevie Wonder remet en question les hypothèses sur le braille

    Joindre les points

    C’est un chiffre stupéfiant : plus d’un milliard de personnes souffrent d’une déficience visuelle qui aurait pu être évitée ou qui n’a pas encore été traitée.

    C’est selon l’Organisation mondiale de la santé des Nations Unies OMS qui a également souligné que toute personne ayant une déficience visuelle est susceptible d’être plus pauvre et plus défavorisée qu’une personne ayant une vision de 20/20.

    À l’occasion de la Journée mondiale du braille, le 4 janvier, qui célèbre les motifs organisés de points en relief que les aveugles utilisent pour lire, l’OMS a noté que les problèmes de vision laissent souvent aux gens « une vie entière d’inégalités, de moins bonne santé et d’obstacles à l’éducation et à l’emploi ». ».

    C’est pourquoi la Convention de 2006 relative aux droits des personnes handicapées devrait être saluée par tous, a déclaré l’agence de santé des Nations Unies.

    L’inclusion sociale

    L’OMS a expliqué que la Convention soutient la promotion du braille qui est « essentiel pour l’éducation, la liberté d’expression et d’opinion, l’accès à l’information et l’inclusion sociale.

    Les initiatives et programmes de l’ONU visant à aider les gens à apprendre le braille sont en cours, notamment en Afghanistan, où l’agence pour les réfugiés HCR a lancé un programme proposant des cours de braille et des formations à la mobilité aux femmes.

    Source link

    Author

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    spot_img

    Must Read

    spot_img